Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

Révélations de la Police de New-York sur la Clinton : Pédophilie, Corruption, Blanchiment d'argent, Dépravation, et plus encore!

15 Novembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Les détectives du département de police de New York, NYPD, qui travaillent sur une affaire de crime sexuel présumé de l'ancien député Anthony Weiner ont découvert sur un ordinateur portable qu'il partageait avec sa femme Huma Abedin,  suffisamment de preuves pour «mettre Hillary et son équipe en prison à vie», ont déclaré des sources de NYPD à la station radio new-yorkaise SuperStation95. Le portable du député Weiner contenait 662.871 courriels dont 11.112 appartenaient à sa femme, Huma Abedin, l'adjointe d'Hillary.

Un bon nombre des courriels de Huma Abedin impliquent un «pay-to-play» (Payez pour jouer) dans lequel une personne ou une entreprise ou un gouvernement étranger qui voulait quelque chose de Clinton alors qu'elle était secrétaire d'État, ferait un «don» à la Fondation Clinton, Ou à la Clinton Global Initiative (CGI) afin d'obtenir ce que cette personne voulait. Corruption à plein. Ces courriels prouvent que Huma Abedin était la personne Hillary utilisait pour communiquer avec les dirigeants ou les gouvernements étrangers concernant des informations privilégiées ou pour conclure des transactions.
 
Basé sur les nouveaux courriels trouvés sur l'ordinateur portable de Weiner, les experts juridiques croient maintenant qu'ils peuvent prouver que la Fondation Clinton n'était rien d'autre qu'une farce, mise en place pour "pay-to-play" (payez pour jouer) pour enrichir les Clinton personnellement. Les e-mails établissent les pays impliqués dans ce «payez-pour-jouer» comprennent l'Arabie Saoudite, Israël, la Turquie, le Qatar, le Kazakhstan et l'Ukraine. Que du « beau monde » comme on voit ! L'argent du Qatar est particulièrement intéressant car il semble prouver qu’Hillary Clinton a reçu environ un million de dollars du Qatar après que le président syrien, Bashar Assad, a refusé de permettre au Qatar d'exploiter un gazoduc par la Syrie pour fournir du gaz à l'Europe.
 
Peu de temps après que ce million ait été donné, sept (7) agents expérimentés de la CIA ont été dépêchés en Syrie sur ordre du Département d'État américain que Clinton dirigeait alors. Ces 7 agents de la CIA ont créé l'armée syrienne libre (ASL), pour commencer des efforts pour renverser par la force le président de la Syrie, Assad. Les agents ont recruté des Jihadis et d'autres malfrats et ont commencé à lancer des attaques à l'intérieur de la Syrie pour déstabiliser son gouvernement, tandis que le Département d'État a déclenché un assaut médiatique décrivant le président Assad comme un «dictateur brutal» qui «torture son propre peuple» etc. Cela a fomenté ce qui deviendra la "Guerre civile" syrienne depuis 5 ans. [Le même scénario, appelé Printemps Arabe,  a été utilisé avec succès contre ben Ali en Tunisie, Kadhafi en Libye  et Moubarak en Égypte.].
 
Le plan du Qatar était pour que leur pipeline fonctionne comme montré ci-dessous, en passant par la Syrie, mais le président syrien BasharAssad a REFUSÉ. C'est alors que le Qatar "a fait don" à la Fondation Clinton, et dans une coïncidence remarquable, le Département d'État américain a ordonné à des agents de la CIA d’aller en Syrie pour former l'armée syrienne libre pour renverser Assad!
Selon la position du NYPD, l'argent donné par le Qatar à la Fondation Clinton était un pot-de-vin pour mettre en mouvement le renversement forcé du gouvernement syrien. En conséquence, de nombreux innocents (hommes, femmes et enfants) en Syrie ont été tués. Les procureurs de New York disent à SuperStation95 que «les gens tués étaient une conséquence prévisible de la fomentation par la Clinton d'une révolution à l'intérieur de la Syrie» et «cela pourrait potentiellement qualifier les actions de Madame Clinton de meurtre de second degré, selon le droit pénal de l'État de New York. » ont-ils dit.
Le fait que l'argent du Qatar soit allé à la Clinton Foundation à New York, et que Hillary Clinton soit un citoyen de New York, donne à l'État de New York la compétence pour poursuivre Hillary pour meurtre au second degré des dizaines de milliers d’innocents tués en Syrie.
Les sources de NYPD ont indiqué que l’"équipage" de Clinton incluait également plusieurs membres (non nommés) du Congrès, des juges fédéraux, des représentants élus de l'État, et de nombreux collaborateurs. NYPD a tous leurs noms!
Le NYPD a saisi l'ordinateur de Weiner en exécutant un mandat de perquisition, et les détectives ont découvert un flot de courriels entre Hillary Clinton, Abedin et d'autres initiés pendant son mandat comme secrétaire d'état. Le contenu de ces courriels a incité le FBI à rouvrir son enquête de courrier électronique sur Clinton vendredi dernier.
Mais les nouvelles révélations sur le contenu de ce portable, selon des sources d'application de la loi, impliquent que la candidate présidentielle démocrate, ses subordonnés, et même des représentants élus sont impliqués dans des crimes beaucoup plus graves que la mauvaise manipulation des courriels secrets. Les sources de NYPD ont indiqué que ces nouveaux courriels incluent la preuve liant Clinton et ses associés à:
• Blanchiment d'argent
• Exploitation des enfants
• Crimes sexuels avec mineurs (enfants)
• Parjure
• « Payez pour jouer » à travers la Fondation Clinton
• Entrave à la justice
• Autres crimes graves

Les détectives de la police de New York et un chef de police de New York, le plus haut rang a déclaré :
 
Si le FBI et le ministère de la Justice ne parviennent pas à recueillir des accusations opportunes contre Clinton et ses co-conspirateurs, NYPD rendra publics les emails compromettants qui sont maintenant entre les mains du directeur du FBI, James Comey et dans de nombreux bureaux extérieurs du FBI.
 
La dépravation de ce qui a été trouvé a conduit le chef du NYPD de dire également:
 
« Ce qui est dans les emails est stupéfiant. Comme père, il m'a noué l'estomac. Il n'y aura pas d'échappatoire à la Houdin (un fameux prestidigitateur américain). Nous avons des copies de tout. Nous les expédierons à Wikileaks ou je tiendrai personnellement ma propre conférence de presse si c'est nécessaire ».
 
Le chef du NYPD a déclaré qu'une fois que Comey a vu le contenu alarmant des courriels, il a été forcé de rouvrir une enquête criminelle contre Clinton.
"Des gens vont aller en prison", dit-il.
Pendant ce temps, des sources du FBI ont dit qu’Abedin et Weiner ont coopéré avec des agents fédéraux, qui ont repris les parties non-sexuelles des cas traités par le NYPD. Les membres de la famille Clinton ont des accords d'immunité distincts, ont indiqué des sources.
«S'ils ne coopèrent pas, ils vont avoir de longues peines», a déclaré une source d'application de la loi fédérale.

ACTIVITÉ PÉDOPHILE

Les sources de NYPD ont dit que Weiner ou Abedin ont stocké tous les emails dans un programme massif de Microsoft Outlook sur l'ordinateur portable. Les courriels impliquent d'autres membres actuels et anciens du Congrès et un sénateur démocrate de haut rang comme ayant éventuellement participé aux activités criminelles aussi.
Les procureurs du bureau du procureur Preet Bharara ont émis une assignation pour les téléphones cellulaires et les carnets de voyage de Weiner. Le NYPD a indiqué qu'il a planifié de disposer des mêmes dossiers de téléphone et de voyage de Clinton et d’Abedin, cependant, le FBI a dit qu'il était en train de demander les dossiers identiques. Les sources d'application de la loi sont particulièrement intéressées par l'activité de téléphone cellulaire et les voyages aux Bahamas, aux Îles Vierges américaines et à d'autres endroits que les sources ne divulguent pas.
Les nouveaux courriels contiennent des documents de voyage et des itinéraires indiquant Hillary Clinton, Bill Clinton, Weiner et plusieurs membres du Congrès et d'autres fonctionnaires du gouvernement  qui ont accompagné, à plusieurs reprises, le milliardaire, déjà condamné pour pédophilie,  Jeffrey Epstein sur son Boeing 727 connu sous le nom de "Lolita Express" à son île privée dans les îles Vierges américaines, selon des sources. L'île d'Epstein a également été surnommée « Orgy Island » (l’île aux orgies) ou « Sex Slave Island » (l’île aux esclaves sexuelles), où Epstein offrait des filles et garçons mineurs à des dignitaires internationaux.
Les deux sources de New York et du FBI confirment, sur la base des nouveaux courriels, qu'ils croient maintenant qu’Hillary Clinton a voyagé en tant qu'invitée d'Epstein à au moins six occasions, et probablement plus quand toutes les preuves seront examinées. Quant à Bill Clinton, il a été confirmé dans les rapports des médias couvrant ces dernières années, qu'il a aussi voyagé avec Epstein plus de 20 fois vers l'île aux orgies.
L'attrait sexuel d'Hillary envers d'autres femmes - les jeunes femmes - est bien connu depuis des années. Il la pousse avec une telle contrainte, elle ne pouvait même pas se contrôler de se lasser, lors d'une réunion officielle avec Superstar Christine Aguilera. Dans la photo maintenant infâme ci-dessous, il est douloureusement évident que Mme Clinton la regarde avec concupiscence:
 
Des détectives de l'Unité Spéciale des Victimes de la Police de New York (NYPD) ont dit à SuperStation95 que les mots codés étaient utilisésdans les courriels pour faire référence au sexe illégal sur mineur(e). Les mots de code allégués étaient quelque chose comme ceci:
 
Une recherche rapide des quelque 50.000 courriels du Comité national démocrate et de la Campagne Hillary Clinton, révélée par WikiLeaks, montre une utilisation nombreuse et étrange de certains de ces termes alimentaires. Par exemple, un courriel, envoyé au  président de la campagne de la Clinton, John Podesta, se lit comme suit:
 
Un mouchoir avec une "carte" qui semble "pizza-related" est une phrase terriblement étrange quand la définition commune de ces mots est utilisée. Et pourquoi voudrait-on retourner un mouchoir avec des taches de pizza dessus? Cependant, si les mots de code dans le graphique noir ci-dessus sont utilisés, alors la signification réelle de ce courriel devient claire: quelqu'un a trouvé un mouchoir avec Semen (i.e. une carte) sur elle liée à une « jeune fille » (i.e. pizza). Et bien sûr, la raison pour laquelle quelqu'un pourrait vouloir que ce mouchoir lui soit retourné, est d'empêcher la preuve d'ADN d'être utilisée dans un cas de sexe sur des enfants!
Le lien direct vers la version WikiLeaks de l'e-mail ci-dessus, est ICI afin que vous puissiez le voir vous-même, et voir toutes les vérifications prouvant qu'il est vrai, complet et inchangé.
Voici un autre:
 
Qui a jamais entendu parler de sauce aux pâtes de noix? Mais si les mots de code sont substitués, alors ce qui est vraiment discuté est de couleur(i.e. noix) Petit Garçon (pâtes) orgie (Sauce). Et comment Podesta a-t-il décrit ce plat? Comme "Ligurien".
Wikipedia nous dit que "Ligurian" est une langue "Romance". Ahhhh, Romance! Avec des petits garçons de couleur, peut-être?
 
Le lien direct vers la version WikiLeaks de cet email est situé ICI pour que vous puissiez vérifier son authenticité et qu'il n'a pas été modifié.
Il existe de NOMBREUX autres exemples d'étranges discussions sur la "nourriture" dans les quelque 50.000 emails et les lecteurs peuvent chercher eux-mêmes pour voir les nombreux autres exemples. Il deviendra clair pour le lecteur que quelque chose de néfaste est en cours parce que ces discussions alimentaires n'ont de sens que si les mots de code sont utilisés. . . . Et puis ces nombreux courriels montrent une activité très différente et mauvaise en cours. Vous pouvez rechercher les emails Wikileaks via le lien de recherche directe ICI.
Ce qui est pire, ces activités sexuelles avec des enfants se poursuivent jusqu'à ce jour!
Et ils impliquent non seulement des personnes à l'intérieur de la campagne de Clinton, ils impliquent des membres du Congrès, des sénateurs, des juges fédéraux, des membres du personnel, des législateurs au niveau de l'État, des dirigeants d'entreprise, des étoiles d'Hollywood, des chanteurs et. . . . Tenez-vous bien !!. . . . . des Gens de News des médias de masse! TV, et journaux précisément! C'est pourquoi il y a tant de «soutien» pour Hillary de «l'établissement». . . Parce que beaucoup d'entre eux sont «en» sur l'anneau des enfants-sexe, ils savent que si Hillary perd l'élection, ils vont aller en prison si un président honnête élu!
 

Encore plus de brèches dans les emails classés et  ultra-secrets

Selon d'autres courriels découverts, Abedin et Clinton ont tous deux envoyé et reçu des milliers de courriels top secrets et des documents secrets à des comptes de messagerie personnels, y compris sur le site Web non sécurisé de la campagne de Weiner, qui est géré par des consultants politiques démocrates à Washington DC.
Weiner a maintenu des comptes peu connus d'email que le couple a partagé par l'intermédiaire du site anthonyweiner.com. Weiner, un ancien député démocrate de New York, a principalement utilisé ce domaine pour faire campagne pour le Congrès et pour son échec de la candidature à la mairie de New York.
À un moment donné, des sources du FBI ont dit que les documents et courriels secrets et confidentiels d'Abedin et de Clinton étaient stockés dans le courrier électronique de Weiner sur un serveur partagé avec un service de toilettage de chiens et un magasin de vélos de l'Ouest canadien.
Cependant, Weiner et Abedin, qui est l'aide personnelle la plus proche d’Hillary Clinton, n'étaient pas les seuls à avoir accès au compte de courriel de Weiner. Des dizaines de personnes inconnues ont eu accès à des courriels sensibles d'Abedin du Département d'État  qui étaient stockés dans le compte de courrier électronique de Weiner, ont confirmé des sources du FBI.
Les dossiers de FEC montrent Weiner a payé plus de $ 92.000 de fonds de campagne du Congrès à Anne Lewis Strategies LLC, pour gérer son email et son site Web. Selon des sources du FBI, la société de conseil politique basée à D.C., a servi en tant qu'administrateur officiel du domaine anthonyweiner.com depuis 2010, au même moment où Abedin travaillait au Département d'État. Cela signifie techniquement que les courriels de Weiner et Abedin, y compris les courriels secrets du Département d'État, auraient pu être consultés, imprimés, discutés, divulgués ou distribués par un nombre incalculable de membres du personnel de la firme de conseil Anne Lewis. A indiqué le FBI.
Selon des sources du FBI, l'enquête sur l'utilisation de Clinton et la gestion des courriels pendant qu'elle était secrétaire d'État, a également été élargie pour inclure l'investigation de nouvelles révélations liées au courrier électronique
. Abedin a transmis des courriels secrets et classifiés du Département d'État au courrier électronique de Weiner
• Abedin a enregistré des courriels contenant des secrets du gouvernement, dans un dossier spécial partagé avec Weiner entreposant plus de 500.000 courriels archivés du Département d'État.
• Weiner avait accès à ces documents confidentiels  sans autorisation  pour consulter les dossiers
• Abedin a également utilisé une adresse personnelle yahoo et son adresse Clintonemail.com pour envoyer / recevoir / stocker des documents classifiés et top secret
• Un consultant privé a géré le site de Weiner pendant les six dernières années, y compris trois ans lorsque Clinton a été secrétaire d'État et, par conséquent, avait un accès complet à tous les courriels comme inscrit au registre du domaine et l'administrateur via les contacts email Whois.
Parce que le site Web de la campagne de Weiner est géré par le consultant tiers et le gourou du courrier électronique politique, les agents du FBI sont chargés de la tâche d'essayer de déchiffrer combien de personnes avaient accès au serveur de Weiner et aux emails, et qui étaient ces personnes. Ou si le serveur a été compromis par des pirates informatiques, ou d'autres acteurs.
 
Mais maintenant, tout cela a changé, avec la décision du FBI de rouvrir l'enquête par courriel Clinton et le mari et la femme qui cherchent des offres d'immunité pour témoigner contre Clinton et autres associés sur le contenu des emails de l'ordinateur portable.

POTS DE VIN POUR LES VENTES D'ARMES?

En 2011, sous la supervision d'Hillary, un consortium d'entrepreneurs de défense américains dirigés par Boeing livrerait 29 milliards de dollarsde chasseurs de chasse avancés à l'allié riche en pétrole des États-Unis au Moyen-Orient.
Les responsables israéliens étaient agités, se plaignaient à l'administration Obama que cette amélioration substantielle de la puissance aérienne saoudienne risquait de perturber le fragile équilibre de la région. L'accord semblait entrer en collision avec les préoccupations documentées du Département d'État concernant les politiques répressives de la famille royale saoudienne.
Mais maintenant, à la fin de 2011, le département d'État de Hillary Clinton a officiellement liquidé la vente, affirmant que c'était dans l'intérêt national. Lors de conférences de presse à Washington pour annoncer l'approbation du ministère, un secrétaire d'État adjoint, Andrew Shapiro, a déclaré que l'accord avait été «une priorité absolue» pour Clinton personnellement. Shapiro, un aide de longue date de Clinton depuis ses jours au Sénat, a ajouté que le "US Air Force et l'armée américaine ont d'excellentes relations en Arabie saoudite. "
Ce ne sont pas les seules relations qui unissent les dirigeants des deux nations. Au cours des années qui ont précédé l'arrivée d’Hillary Clinton au poste de secrétaire d'État, le Royaume d'Arabie Saoudite a contribué au moins 10 millions de dollars à la Fondation Clinton,l'entreprise soi-disant philanthropique qu'elle a supervisée avec son mari, l'ancien président Bill Clinton. Juste deux mois avant la conclusion de l'accord, Boeing - l'entrepreneur de défense qui fabrique l'un des avions de chasse les Saoudiens étaient particulièrement désireux d'acquérir, le F-15 - a contribué 900.000 $ à la Fondation Clinton, selon un communiqué de presse de la compagnie.
L'accord saoudien était l'une des douzaines de ventes d'armes approuvées par le département d'État de Hillary Clinton qui ont placé des armes dans les mains des gouvernements qui avaient également fait don de l'argent à l'empire philanthropique de la famille Clinton.
Sous la direction de Clinton, le Département d'État a approuvé 165 milliards de dollars de ventes d'armes commerciales à 20 nations dont les gouvernements ont donné de l'argent à la Fondation Clinton, selon une analyse des données du Département d'État et de la Fondation. Ce chiffre - tiré des trois années fiscales complètes du mandat de secrétaire d'État de Clinton (d'octobre 2010 à septembre 2012) - représentait presque le double de la valeur des ventes d'armes américaines faites à ces pays et approuvé par le Département d'État pendant la période Même période du second mandat du président George W. Bush.
Le département d'État dirigé par Clinton a également autorisé 151 milliards de dollars de transactions séparées négociées par le Pentagone pour 16 des pays qui ont donné à la Fondation Clinton, ce qui a entraîné une augmentation de 143 pour cent des ventes achevées à ces pays pendant la même période pendant l'administration Bush. Ces ventes supplémentaires faisaient partie d'une large augmentation des exportations militaires américaines qui accompagnaient l'arrivée d'Obama à la Maison Blanche. L'augmentation de 143 pour cent des ventes d'armes des États-Unis aux donateurs de la Fondation Clinton se compare à une augmentation de 80 pour cent de ces ventes à tous les pays au cours de la même période.
Les entrepreneurs américains de la défense ont également fait un don à la Fondation Clinton, alors que Hillary Clinton était secrétaire d'État et, dans certains cas, a fait des paiements personnels à Bill Clinton pour des conférences. Ces entreprises et leurs filiales étaient inscrites à titre d'entrepreneurs dans 163 milliards de dollars de contrats négociés au Pentagone qui ont été autorisés par le Département d'État de Clinton entre 2009 et 2012.
Le Département d'État a formellement approuvé ces ventes d'armes, alors même que bon nombre des accords renforçaient la puissance militaire des pays gouvernés par des régimes autoritaires dont les violations des droits de l'homme avaient été critiquées par le département.L'Algérie, l'Arabie saoudite, le Koweït, les Émirats arabes unis, l'Oman et le Qatar ont tous fait don à la Fondation Clinton et ont également obtenu le dédouanement du Département d'État pour acheter des caches d'armes fabriquées aux États-Unis. La corruption à des restrictions aux libertés civiles à la répression violente contre les opposants politiques.
En tant que secrétaire d'État, Hillary Clinton a également accusé certains de ces pays de ne pas avoir organisé une campagne sérieuse et soutenue de lutte contre le terrorisme. Dans un câble du Département d'État publié en décembre 2009 par Wikileaks, Clinton s'est plainte "d'un défi permanent pour persuader les responsables saoudiens de traiter le financement du terrorisme émanant de l'Arabie Saoudite comme une priorité stratégique." Considérée comme la pire de la région ". Elle a déclaré que le gouvernement koweïtien était " moins enclin à prendre des mesures contre des financiers et des facilitateurs basés au Koweït qui planifient des attaques ". Elle a noté que" les donateurs émiratis ont fourni un soutien financier à divers groupes terroristes. "Tous ces pays ont fait un don à la Fondation Clinton et ont reçu des autorisations d'exportation d'armes accrues du Département d'État dirigé par Clinton.
Encore une fois, ces «dons» semblent être des pots-de-vin pour que les pays impliqués puissent obtenir l'approbation du département d'État américain et mettre la main sur des armements américains sophistiqués.

Une guerre pour détourner l'attention ?

Les preuves dans ces affaires sont si fortes et si complètement dévastatrices qu'il y a maintenant des craintes légitimes que les personnes concernées dans ces sordides affaires lancent en fait une GUERRE afin de détourner l'attention du public de ce qui se passe. Une accumulation massive d'avions de guerre, y compris des B-52, des B-1b Lancers, des B-2 Stealth Bombers et d'énormes quantités de chasseurs et de ravitailleurs ont été déployés à la base américaine de Diego Garcia dans l'océan Indien. Tant d'aéronefs sont là, que le commandant de base a dû commencer à stationner des avions de chasse le long de la route civile qui court à côté de la base! La sûreté de l'Armée de l'Air est censée être partout dans cette région pour s'assurer que l'avion - qui sont ARMÉES - reste sûr.
En plus de l'énorme déploiement de l'aviation, toutes les naissances dans les quais navals de cette base sont pleines et pas moins de TRENTE autres navires de guerre américains sont ancrés au large.
Diego Garcia est la zone de transit parfaite si les États-Unis devaient commencer la guerre en Syrie. Et, comme la plupart des lecteurs le savent déjà, les États-Unis ont rompu les relations avec la Russie en ce qui concerne la coopération dans la lutte contre les terroristes en Syrie, et ont malmené la Syrie et la Russie depuis des mois. En outre, sous l'insistance des États-Unis, l'OTAN a déplacé des troupes, des chars et des avions plus près de la frontière russe avec l'Europe.
 
 
Il semble que les États-Unis envisagent d'attaquer directement le gouvernement syrien et cela signifierait une guerre directe avec la Russie.Une guerre massive avec la Russie est exactement le type de détournement pour faire oublier le réseau pédophile de sexe sur des enfants, la corruption et le meurtre découverts par le NYPD.
Surveillez-le. . . . Une excuse pour aller à la guerre - et ne soyez pas dupe si elle commence. Ces gens sont confrontés à la vie en prison pour ce qu'ils ont été pris en train de faire. Ils vont faire n'importe quoi  pour sortir de cela. . . . Même commencer une guerre qui fera beaucoup de tués parmi nous.
Bien sûr, l'autre possibilité est une attaque terroriste sous  "faux drapeau", d'une horreur spectaculaire semblable à celle des attentats du 11 septembre, peut-être cette fois contre plusieurs villes américaines. Encore une fois, Watch for it. . . Et ne soyez pas dupe ou distrait.
 
Rappelez-vous tout cela quand vous allez voter le 8 novembre. Si Hillary Clinton entre, elle peut pardonner à  elle-même et à tous ses copains. Et si Obama pardonne à Hillary à l'avance - alors il est "dedans sur lui" aussi.
 
SuperStation95 poursuit son enquête sur cette histoire. Nous allons continuer à publier ces hideuses vérités, et le faire aussi vite que nous pouvons prouver l'authenticité des accusations. Nos sources nous ont parlé sous la condition d'un anonymat absolu et nous leur avons assuré que nous protégerons leur identité en utilisant la loi du Shield de journaliste de l'État de New York pour le faire.
https://www.superstation95.com/index.php/world/2379
- Nov 03, 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article