Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

Sarkozy et financement libyen : Copé juge que les déclarations de Takieddine "sont d'une importance capitale"

16 Novembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Image Etienne Baldit

  •  
  •  

On le sait, Jean-François Copé croit à mort au financement libyen de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy. Même s'il n'a pas de preuves, le candidat à la primaire a tout un raisonnement logique accréditant ces suspicions concernant l'ancien chef de l'État. Alors forcément, quand Ziad Takieddine affirme, face caméra pour Mediapart, qu'il a remis trois valises de billets d'argent libyen à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy pour un montant de 5 millions d'euros, entre 2006 et 2007, il tend l'oreille.

Interrogé mercredi 16 novembre dans l'émission Questions d'infos(LCP/AFP/Franceinfo:/Le Monde) sur les aveux de celui qui a joué les intermédiaires entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, Jean-François Copé réagit par la gravité :                                                                                                                                                                                                                                                         "    Ces déclarations sont évidemment extrêmement graves,extrêmement importantes. Je n'ai pas envie de les commenter. Je les ai entendues, elles sont d'une importance capitale. Il y a une enquête qui est en cours [...].       "

Ce dossier "met en cause Nicolas Sarkozy de manière personnelle et directe", dit encore "JFC", qui a récemment déploré que les Français soient "plus exigeants" avec lui qu’avec l'ex-Président "sur la question des affaires". Claude Guéant et Nicolas Sarkozy ont catégoriquement démenti ces affirmations signées Takieddine, l'avocat de l'ancien chef de l'État promettant des poursuites en justice contre l'homme d'affaires.

Jean-François Copé n'ira pas plus loin, se contentant de dire que "c'est à la justice et à la justice seule de faire le travail". "C'est un sujet d'une telle ampleur, d'une telle gravité, d'une telle importance, qu'il nécessite que la vérité soit connue. C'est le travail des magistrats", dit-il. Mais s'il se retranche ainsi derrière la justice, prenant gare à ne pas accuser qui que ce soit trop vite, on sent bien son envie de ne pas laisser l'affaire passer à la trappe, en cette fin de campagne pour la primaire.

Cette réaction de Jean-François Copé n'est quoi qu'il en soit pas innocente : il y a son opposition frontale à Nicolas Sarkozy dans le cadre de la primaire et ses jugements peu amènes à son égard ; il y a aussi son amitié avec ce même Ziad Takkiedine, passée à la postérité à travers cette photo de lui dans la piscine de l'homme d'affaires, au cap d'Antibes en août 2003.

À la veille du dernier débat entre candidats et à quatre jours du premier tour, ces nouvelles révélations viennent s'ajouter à d'autres ces derniers temps, déjà signéesMediapart et Le Monde, notamment la révélation de l'existence du carnet de Choukri Ghanem, ancien Premier ministre et ministre du pétrole de Kadhafi. Ce haut dignitaire du régime y consignait, dès 2007, des "versements" d'argent au clan Sarkozy pour sa campagne, pour un montant de 6,5 millions d'euros

 

http://lelab.europe1.fr/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article