Alep: «Des pertes incomparables avec celles des interventions US»

Publié le par S. Sellami

Tout en regrettant les pertes dans la ville syrienne d’Alep, récemment libérée, un expert français estime qu’elles étaient plutôt mineures comparées à celle causées par les Etats-Unis, ces «donneurs de leçons de morale», dans leurs opérations à l’extérieure du pays.

L’opération visant à déloger les djihadistes de la ville d’Alep a certes causé des pertes, mais celles-ci étaient toutefois « extrêmement loin des centaines de milliers de morts provoquées par les interventions américaines », a déclaré dans une interview à Sputnik Alexandre del Valle, politologue français, auteur de l’ouvrage « Les vrais ennemis de l’Occident ».

Selon lui, « on est à peu près à 500 personnes [victimes civiles à Alep] ». Ceci est bien sur regrettable, mais incomparable avec les pertes causées par les interventions US « tant en Afghanistan que dans une partie du Pakistan avec les drones américains ou des différentes guerres et embargos ».

Le politologue a appelé à prendre en compte également les embargos ayant tué des centaines de milliers de civils.

« Donc c’est sans commune mesure avec ce qu’ont commis les donneurs de leçons de morale », a conclu M. del Valle. Ses propos font écho à la déclaration du général Pierre-Dominique d’Ornano, selon lequel la « tactique en vies humaines (était) économe pour les Russes ». « La conquête d’une ville est très dure, consomme énormément de munitions, énormément d’hommes », a souligné le général. Vendredi, il a été annoncé que suite à une opération longue et complexe, les terroristes ont été délogés de l’ensemble de la ville d’Alep. La ville est entièrement contrôlée par l'armée gouvernementale syrienne.

http://fr.awdnews.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article