Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

ATTENTION AUX AMALGAMES … et à la dictature de la pensée unique

27 Décembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Il est étonnant de constater l’amalgame ou les raccourcis opérés par certains. Si vous critiquez les moines tibétains ou le Dalaï-Lama c’est que vous êtes pro-chinois. Si vous vous posez des questions sur la situation en Syrie, c’est que vous êtes pour le régime de Bachar Al Asad. Si vous n’aboyez pas avec les médias contre la dictature cubaine, c’est que vous êtes communiste ou populiste ! Et si vous vous posez des questions sur l’Ukraine, c’est que vous soutenez aveuglement Poutine, le débat est clos et vous êtes catalogué ! Alors, non je ne soutiens ni Bachar, ni Poutine, mais je suis en droit de me poser des questions sur ce qui se passe à Alep en sachant que les principales victimes de la guerre sont les civils et … la vérité ! Les vieux réflexes anti-russes sont-ils de retour ? Comment ose-t-on faire la morale alors que nous décorons les princes d’Arabie Saoudite et faisons des affaires avec le Qatar ? Qui sont les rebelles modérés en Syrie, financés par les puissances du golf avec le consentement tacite des puissances occidentales ? Par contre, quelle interprétation nous feraient les médias si Daech avait prôné la fin de la misère, le partage des richesses et prit pour emblème un drapeau rouge ? Et bien je suis sur que nos médias nous présenteraient comme positif l’écrasement d’Alep et les pertes civiles comme des dommages collatéraux !

Dans la même logique de l’absurde, on peut rétorquer que si vous soutenez le Dalaï-Lama, c’est que vous êtes pro-américain, et que si vous approuvez les interventions et les guerres de l’Otan, c’est que vous soutenez le système capitaliste et les diverses dictatures fascistes qu’il a mis en place. Les réflexes simplistes sans recul, issus de ses propres sensibilités, sont parfois un manque de vision politique du monde qui nous entoure, une vision un peu manichéenne, à travers le prisme de nos perceptions, où il n’y aurait que des gentils qui vont punir les méchants pour le bien de tous ! Mais ce n’est pas parce que l’on est contre quelque chose, que l’on est obligatoirement pour son contraire. Tout n’est pas blanc ou noir et de puissants intérêts économiques et géopolitiques se cachent derrière les notions du bien et du mal ! En général, les fervents défenseurs des droits de l’homme se satisfont sans remords des inégalités dans leurs propres pays et de la soumission des populations des pays qu’ils exploitent sans aucun état d’âme !

Seulement il est parfois bon d’émettre des doutes, et de ne pas, par exemple, faire confiance à celui qui se propose de libérer un peuple, alors qu’il cautionne pleinement l’oppression des populations dans d’autres pays qu’il contrôle. Il est utile de se poser des questions, quand un tel prétend apporter le bien être à un pays alors que chez lui, l’insécurité sociale et l’arbitraire sont monnaie courante. Il faut se demander pourquoi certains pays qui ne possèdent pas de ressources naturelles ou d’intérêt géographique ne méritent pas qu’on leur apporte « la démocratie ». Pourquoi ferme-t-on les yeux sur les massacres de certains dictateurs et déclenchons nous une campagne médiatique sur les exactions d’un autre ? Pourquoi sommes-nous sensibles aux décapitations de Daech et ignorons les corps des enfants Gazaouis déchiquetés par les obus israéliens? Hypocrisie et deux poids deux mesure, déjà en 1980 nous boycottions les jeux olympiques de Moscou alors que deux ans auparavant nous faisions le coupe du monde en Argentine a proximité des centre de torture et d’exécutions de la junte soutenue par les USA !

Comment ne pas se poser des questions sur une puissance qui a testé deux bombes atomiques sur des populations civiles, qui a répandu des milliers de tonnes de défoliant au Vietnam et parsemé l’Irak d’uranium appauvri ! Comment croire un pays qui légalise la torture, possède des prisons secrètes et des bases militaires partout autour du globe. Regardez une carte de l’Iran ou de la Russie et comptez le nombre de bases américaines qui les entourent ! Comment croire un pays qui a déclenché des guerres sur les mensonges de ses dirigeants ! Posez-vous des questions sur sa manière de présenter Cuba ou le Venezuela. Posez-vous la question de savoir comment nos journaux nous présentent les événements d’Ukraine. Posez-vous la question pourquoi nos médias, contrôlés par des milliardaires, présentent uniformément tel ou tel événement ? On est dans l’endoctrinement le plus complet sans aucune analyse objective !

Au nom d’une prétendue démocratie que l’on apporte en ensevelissant des populations sous des tapis de bombes, on remplace une dictature par une autre à notre service ; mais où est l’intérêt pour les peuples concernés ? Où en sont l’Irak, l’Afghanistan, la Lybie et l’Ukraine après le coup d’état qui y a été perpétré ? Pourquoi n’intervenons-nous pas en Israël pour mettre fin au massacre des palestiniens et au pillage de leur terre ? Pourquoi les journaux nous parlent de l’annexion de La Crimée, alors que dans les mêmes conditions ils ont approuvés et reconnus les décisions prises par le Kosovo par exemple? Pourquoi les mêmes se sont tuent quand les croates ont expulsés plus de 200 000 serbes de la Krajina? Pourquoi nous a t-on présenté comme démocrates les bandits de l’UCK ? Pourquoi passons nous sous silence la guerre au Yémen ? Pourquoi ne parlons-nous jamais des milliers d’exécutions, sans jugement, effectuées par les drones d’Obama ? Et pensez-vous qu’en ce moment les obus et les balles des mitrailleuses de la coalition dirigée par les américains font le tri à Mossoul entre les civils et les rebelles !

On peut prendre position pour les palestiniens, sans vouloir la destruction d’Israël, ni être antisémite. On peut défendre la laïcité et être contre le port du foulard dans les lieux publics sans être raciste. On peut approuver la résistance de la Russie face à l’hégémonie de l’Empire Américain et l’agression de l’Otan, sans pour autant faire de Poutine et du nationalisme russe un modèle progressiste ! Ne mélangeons pas tout, bien que cette frontière perméable soit savamment entretenue par la mouvance négationniste et conspirationniste proche de l’extrême droite, dont il est urgent de dénoncer la cohabitation dangereuse avec une gauche parfois passive. Et cela me blesse d’entendre et de voir des militants d’organisations de gauche joindre leur voix à celle des loups qui nous oppriment !

On peut être anticapitaliste sans être gauchiste, on peut être communiste sans être Stalinien, on peut émettre des doutes sur la sincérité de Mélenchon sans être trotskiste. Par contre si on a des doutes quant à la capacité de Fillon, Valls , Le Pen, Macron ou toute autre élite autoproclamée, à améliorer la vie des salariés et des précaires, cela par contre c’est être réaliste ! Ce qui se passe à Alep et dans le reste de la Syrie est une tragédie … mais à qui la faute ?

D’ap« Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser »…                                                                                                                   J.F.KENNEDYrès BLR et A. NONIMUS

https://2ccr.wordpress.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article