Clémentine Autain envisage de porter plainte contre Manuel Valls qui l'accuse d'avoir passé des "accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans"

Publié le par S. Sellami

Clémentine Autain envisage de porter plainte contre Manuel Valls qui l'accuse d'avoir passé des "accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans"

La phrase est passée quelque peu inaperçue. Mais ce jeudi 15 décembre sur France Inter, en sus d'envisager de supprimer le 49-3 après l'avoir utilisé six fois durant son passage à Matignon, Manuel Valls a parlé des "gauches irréconciliables" et notamment de Clémentine Autain. Alerte spoiler : il n'en a pas dit du bien.

"Parfois il y a des gauches irréconciliables quand notamment Jean-Luc Mélenchon dit que Hollande c’est pire que Sarkozy. Ou que Manuel Valls c’est pire que Jean-Marie Le Pen.Ou quand Clémentine Autain s’affiche et passe des accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans", a ainsi déclaré le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire.

L'ancien Premier ministre n'a pas précisé sa pensée, ni expliquer à quoi il faisait référence. Tant pis pour la crédibilité.

Clémentine Autain, en revanche, a décidé de lui répondre. Dans un long post Facebook, la conseillère régionale d’Ile-de-France dénonce les propos de l'ex-chef du gouvernement, expliquant d'abord n'avoir "jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans", comme Manuel Valls l'a affirmé. Fustigeant le projet du candidat à la primaire – "liquider le PS pour lui substituer un parti recentré" - et critiquant le bilan du quinquennat, du CICE à la loi Travail en passant par la déchéance de nationalité, elle ajoute :


 

" Ses propos mensongers portent un coup à la qualité du débat démocratique, mais l’homme du 49.3 se moque éperdument de la démocratie. Cette attitude est à la fois pathétique et indigne d’un homme d’Etat. Je continuerai à m’opposer à Manuel Valls politiquement. Et j’ai saisi mon avocat pour étudier la suite judiciaire qui pourrait être donnée."

Clémentine Autain envisage donc de saisir la justice contre Manuel Valls. Contactée parBuzzFeed, elle précise qu'elle pourrait porter plainte en diffamation.

Auprès du site internet, l'élue francilienne va plus loin dans sa réplique. "Il m’avait traitée d''islamogauchiste', maintenant il m’accuse d’être complice des Frères musulmans. C’est un scandale pour un homme qui a remis la Légion d’Honneur à un prince d’Arabie Saoudite (voir ici)", dit-elle, poursuivant :

" Il disqualifie ceux qui contestent son bilan politique par des inepties. Vous savez, il y a 70 ans, on parlait de judéo-bolchevik. Il y a comme un parfum d’années 30."

Durant la campagne des régionales, en 2015, Clémentine Autain avait été accusée par plusieurs politiques et médias d'avoir appelé à participer à un meeting avec Tariq Ramadan.



 

Manuel Valls avait alors taxé Clémentine Autain d"islamogauchiste". Sauf que l'intéressée ne s'était pas rendue au meeting"Ensemble" n’y appelait pas, je n’y étais pas présente, mais il y avait des personnes que je respecte à la tribune et dans la salle. Ce meeting aurait dû être apprécié ou critiqué pour ce qu’il est, et non caricaturé et déformé par la simple présence de Tariq Ramadan", écrivait-elle sur le Plus.

"J’ai exprimé publiquement mon désaccord profond avec les propos et les partis pris réactionnaires de Tariq Ramadan", avait-elle encore dit sur France Info, en mai dernier. 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article