Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Hamad Ben Jassem confirme que les islamistes Tunisiens sont des Frères musulmans (vidéo)

21 Décembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Exclusif: Involontairement, l’ancien premier ministre du Qatar vient d’infirmer ce que Rached Ghannouchi essaye de prouver depuis près de deux ans, à savoir que le mouvement Ennahdha n’appartient pas à la secte des Frères musulmans.

 
Pour celui qui en douterait encore, Hamad Ben Jassem confirme que Rached Ghannouchi et Ennahdha appartiennent aux Frères musulmans.
Pour celui qui en douterait encore, Hamad Ben Jassem confirme que Rached Ghannouchi et Ennahdha appartiennent aux Frères musulmans.
Lors de l’interview qu’il vient d’accorder à la BBC, l’ancien ministre des Affaires étrangères (1992-2013) et premier ministre du Qatar (2007-2013), Hamed Ben Jassem, a imprudemment déclaré que les islamistes Tunisiens appartiennent bel et bien aux Frères musulmans, ce qui fait tomber dans l’eau tous les efforts de Rached Ghannouchi de distinguer son mouvement Ennahdha de la secte internationale des Frères musulmans. 

L’affirmation involontaire de Hamad Ben Jassem est venue en réponse à la question de la journaliste qui lui demandait pourquoi le Qatar a-t-il soutenu avant et après le « printemps arabe » les Frères musulmans, après s’être interrogée si cette politique n’a pas échoué. 

Le criminel de guerre aujourd’hui réfugié à Londres a d’abord rappelé qu’il n’est pas lui-même Frère musulman. Il a ensuite prétendu que ce n’est pas le Qatar qui a choisi les Frères musulmans mais les peuples arabes. Après avoir parlé du cas égyptiens, il a évoqué « l’exemple parfait de la Tunisie où les Frères musulmans sont arrivés au pouvoir après le gouvernement intérimaire… ». 

Cet aveu tardif mais très précieux de l’un des architectes de la déstabilisation de la Tunisie et de l’Egypte, et destructeur de la Libye et de la Syrie, met en échec toute la stratégie de communication de Rached Ghannouchi, qui a été mise en œuvre depuis le renversement des Frères musulmans en Egypte et plus urgemment encore depuis l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et l'échec aux primaires françaises d'Alain Juppé. 

On rappellera que dans certains pays arabes, notamment en Egypte et aux Emirats Arabes Unis, les Frères musulmans ont été classé parmi les organisations terroristes, et que durant sa campagne électorale, Donald Trump a approuvé cette classification, de même que François Fillon dans son dernier livre « Vaincre le totalitarisme islamique ». 

Autant de raisons pour que le numéro 2 de l’Internationale islamo-terroriste, Rached Ghannouchi, insiste depuis des mois sur « l’authenticité purement tunisienne » de son mouvement et sur la non-affiliation d’Ennahdha aux Frères musulmans. Mais son ancien maître qatari vient, sans le vouloir, de donner un coup fatal aux mensonges et à la Taquiyya du Frère musulman patenté, Rached Ghannouchi. 

Karim Zmerli 
           
La vidéo de la BBC

http://www.tunisie-secret.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Hannibal 29/12/2016 10:23

Excellente revelation,Ghannouchi dirigent actif de la secte des freres musulmans partage le pouvoir en Tunisie grace a la complicite de Caied Essebsi suite aux accords de Paris entre les deux hommes.Pour se presenter a la Presidence qu il convoite BCE avait besoin que Rached Ghannouchi pese de son poids a la constituante pour ne pas inclure la limite d age de 70 ans dans la nouvelle constitution,de soutenir Hafedh Caied Essebsi dans sa carriere politique,et de ne pas presenter de candidat d Ennahdha a la presidentielle,pour ouvrir les portes grande de Carthage a BCE.En contre parti le pouvoir sera bicephale BCE/Ghannouchi avec l exclusif accord de Ghannouchi sur les nominations des ministeres regaliens,interieur,justice et affaire etrangeres.

S. Sellami 29/12/2016 10:58

Sans oublier aussi l'ex président de sinistre mémoire Moncef Marzougui lui aussi partisan des frères Mlmans et soumis à l'Argent des Qataris. Le larbin Marzougui a joué un role très négatif dans la crise Syrienne en permettant et en encourageant les Tunisiens à regagner en masse la fausse révolution