La CIA et Obama impliqués dans l’assassinat du diplomate russe Il y a 2h

Publié le par S. Sellami

 

Un premier rapport du Service de renseignements étrangers (SVR) a été fourni au Conseil de sécurité (SC) russe, il y quelques heures, concernant l’assassinat de l’ambassadeur Andrey Karlov hier à Ankara, la République de Turquie, révèle avec étonnement que l’assassin Mevlut Mert Altintas, était aussi présent près de l’agence de la CIA , située dans le gouvernorat d’Erbil au Kurdistan irakien le 15 juillet (2016), donnant ainsi «une indication plus que forte» qu’il était impliqué dans le coup d’état raté contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan [1]. Ce coup d’état était, comme le reconnaissent les Américains [2], dirigé par la CIA (donc par le gouvernement américain) et exécuté par les agents de l’organisation terroriste islamiste de Fethullah Gülen, appelée (FETO).

aaaa1

Selon ce rapport, le président Poutine a autorisé l’envoi en Turquie d’une équipe de 18 enquêteurs du service de renseignement SVR pour enquêter conjointement avec l’Organisation nationale de renseignement turc (MİT). Et qu’une des premières ” Fonctions “qu’ils ont joué était le  (historique) suivi électronique des dossiers de téléphone de l’assassin, avec ceux de sa famille et associés connus.
Le 15 juillet cet assassin a été mis en service avec son régiment de police à Diyarbakır, situé dans la province de Diyarbakır, lorsque le coup d’état dirigé par les États-Unis [2] contre le président Erdoğan a eu lieu. Mais au lieu de déclarer ces faits aux forces de police turques, ce policier est parti en congé de 2 jours, accordé « inexplicablement » par son commandant Kahraman Sezer. Ce dernier a été arrête après l’échec du coup d’état en raison de ses liens avec l’organisation terroriste FETO de Fethullah Gülen soutenu par la CIA.

aaaa2

Après avoir obtenu ce congé extraordinaire alors que la Turquie était au milieu d’un coup d’État national, les experts en renseignement électronique du SVR ont été en mesure de suivre l’utilisation du téléphone de cet assassin le 15 Juillet sur un parcours de 386 kilomètres (240 miles), qui montre son voyage de Diyarbakir à Erbil . Après quoi son téléphone a été «silencieux» pendant 7 heures. Puis il a été réactivé dans les premières heures du matin du 16 Juillet, ce qui a permis de le voir revenir à son domicile en ville en Turquie, pour reprendre son boulot.

 

Les dossiers d’enquête du MİT turc sur les déplacements de cet assassin dans les environs de la base de la CIA à Erbil au cours du coup d’État du 15 juillet, montrent qu’il a menti, car il avait déclaré que son voyage au Kurdistan irakien était motivé pour visiter un cousin malade, qui enseignait à l’école « Fethullah Gülen » à Erbil. Pour cela, il a été poursuivi et suspendu le 4 octobre de ses fonctions dans la police. Cependant, sans qu’aucune explication ne soit trouvée dans ses dossiers, il a été réintégré le 16 novembre, avec tous les pouvoirs qu’il avait avant sa suspension.

Les enquêteurs SVR dans ce rapport notent en outre que l’école « Fethullah Gülen » à Erbil, visitée par cet assassin le 15 Juillet, a été fermée et vendue par les autorités irakiennes du Kurdistan, après que les agents de sécurité du MİT turcs leur aient fourni les preuves que ces écoles sont liées au coup d’état raté de la CIA contre le gouvernement légitimement élu de la Turquie.

aaaa3

De même, le gouvernement turc et ses analystes du MİT ont fourni au régime Obama 85 boîtes de preuves prouvant l’implication de la CIA et de Fethullah Gülen dans le coup d’État du 15 juillet, mais qu’à cette heure-ci, le régime Obama refuse toujours de le reconnaître ou de l’expliquer.

Bien que de nombreuses questions relatives à ces deux associations d’assassins (la CIA et l’organisation terroriste FETO de Fethullah Gülen) restent à découvrir, de nouvelles preuves émergentes faisant l’objet d’une enquête par le SVR et MİT montrent maintenant un lien direct entre ce meurtre et celui, quelques heures plus tard, du diplomate russe Petr Polshikov, qui a été abattu dans sa maison de Moscou. Ces deux meurtres de diplomates russes ont eu lieu 72 heures après qu’Obama ait menacé la Russie au sujet de la revendication absurde qu’elle s’était ingérée dans des élections présidentielles américaines. Obama avait annoncé que ses représailles contre la Russie “peuvent être explicites et publiées; Et d’autres ne le seront peut-être pas ».

Si, effectivement, ces deux assassinats sont fermement liés, la menace du président Poutine disant que « les tueurs vont en supporter amèrement les conséquences » deviendra une sombre réalité pour la CIA et un grand malaise d’Obama

Depuis qu’il est devenu évident qu’Obama et la CIA sont liés à l’assassinat à cet ambassadeur russe, le président élu Donald Trump a compris le message. Dorénavant, il se protège fortement avec ses propres forces privées de mercenaires d’élite aguerris des entreprises de sécurité KS Global Group LLC, Black Tie Services de protection, ASIT Consulting et XMark LLC. De plus, il vient d’annoncer qu’il gardera ses protections privées jusqu’à ce qu’il prenne possession du Bureau Ovale, ce qui est une sorte d’outrage envoyé aux services de sécurités officiels, qui, sous Obama-Clinton, ont brillé par leur incompétence et leur corruption. On se rappelle comment JFK a été assassiné par la CIA pour avoir osé la défier.

aaaa4

[1] Coup d’état en Turquie. Poutine a sauvé la vie à Erdogan
Turquie. Arrestation des 2 pilotes de la CIA qui ont abattu le SU24 russe et qui ont voulu abattre l’avion d’Erdogan
[2] Turquie. Comment la CIA a préparé et conduit son Coup d’État raté
De hauts responsables US reconnaissent la responsabilité américaine dans le coup d’État contre Erdogan

Hannibal GENSERIC

Source :http://numidia-liberum.blogspot.ch/2016/12/la-cia-et-obama-impliques-dans.html

 

Traduction sommaire et correction avec les coquilles et fautes habituelles  de Cellule44

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article