Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

Les terroristes ont tout brûlé avant de quitter l'est d'Alep

16 Décembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Les terroristes quittent les quartiers orientaux d'Alep après 4 ans de crimes commis contre les civils. ©Sputnik

Les terroristes quittent les quartiers orientaux d'Alep après 4 ans de crimes commis contre les civils. ©Sputnik

Un commandant russe lève un coin du voile sur les crimes commis par les terroristes de Daech contre la population syrienne dans l'est d'Alep.

Cité par Sputnik, le général-lieutenant Viktor Poznikhir évoque des documents et des vidéos découverts dans des repaires terroristes et qui mettent en scène des atrocités commises contre les civils. Poznikhir a affirmé aux journalistes que "l'enregistrement et la documentation des cas de crimes découverts à travers ces images vidéos ont déjà commencé", car il s'agit des preuves propres à présenter devant la justice internationale.  

Le général-lieutenant Viktor Poznikhir ©Sputnik

La chaîne arabophone iranienne Al Alam dévoile de son côté une autre face des crimes de Daech que taisent très soigneusement les médias occidentaux. Les terroristes ont fait exploser les stocks d'armes et de munitions dont ils possédaient juste avant qu'ils ne quittent les quartiers orientaux. Ils ont aussi mis le feu à leur QG. Mais la chose la plus abominable serait ces boîtes qu'ils ont emportées avec eux et qui contenaient " des organes de leurs victimes exécutées sous divers prétextes". Ces organes auraient été transportés dans des frigos spéciaux, ajoute la chaîne. 

Évacuation en bus des terroristes d'Alep, le 15 décembre 2016. © AFP

Près de 5000 terroristes ont quitté jeudi à bord des bus verts les quartiers de l'est. L'évacuation s'est déroulée sous la surveillance des observateurs de l'ONU et des représentants du gouvernement syrien, de l'Iran et de la Russie.

Outre la vente du pétrole de contrebande détourné dans des régions pétrolifères en Syrie et en Irak, le trafic d'organes constitue l'un des moyens les plus utilisés par les terroristes qui cherchent à multiplier leurs sources de financement. 

http://www.presstv.ir/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article