SYRIE. Alep: malgré des gestes d’humeur, déjà 6000 terroristes expulsés avec leurs familles

Publié le par S. Sellami

MamAfrika TV | Par Allain Jules

ALEP, Syrie (22h08) – Selon le Réseau Voltaire, toujours très bien renseigné, le Conseil de sécurité a siégé à huis clos, ce vendredi 16 décembre 2016 à 17h temps universel, parce que des officiers de l’Otan ont été arrêtés ce matin par les Forces spéciales syriennes dans un bunker à Alep-Est. Ceci explique donc l’agitation des Occidentaux et des Américains. Toute honte bue, ils osaient parler de « génocide », sachant qu’ils cachaient leurs agents.

Dans le même temps, on découvre l’ampleur du nombre des terroristes, qui, acculés par l’offensive de l’Armée arabe syrienne,  s’étaient retranchés dans un petit périmètre d’Alep-Est, avec leurs instructeurs de l’Otan. Aujourd’hui, ce sont plus de 6 000 militants et leurs familles qui ont quitté les quartiers résidentiels d’Alep, après que l’Armée arabe syrienne a ouvert la route pour leur convoi.

Cependant, à plusieurs reprises, aujourd’hui, l’Armée arabe syrienne et le Croissant-Rouge syrien ont subi de lourds coups de feu des « rebelles » jihadistes, perdus et ne digérant toujours pas leur défaite. Ceci a causé un retard inattendu dans le processus d’expulsion-évacuation.

Face à ces sautes d’humeur et autres attaques sporadiques des djihadistes, l’Armée arabe syrienne a fermé la route de Ramouseh et envoyé des renforts dans la banlieue sud-ouest, afin de calmer les ardeurs des combattants dits de l’opposition…

http://www.mamafrika.tv/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article