Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

Vlady, Donald…et les autres

20 Décembre 2016 , Rédigé par S. Sellami

Vlady, Donald…et les autres

Les clébards de la Bien-Pensance déchaînée aboient comme des malades, la caravane poutinienne passe tranquillement. L’Occident en transes il n’en a rien à foutre Vladimir, il fait la guerre, lui, sans état d’âme parce que la guerre, qu’on le veuille ou non, comme saloperie on n’a jamais trouvé mieux, ça produit du sang, de la souffrance et de la charogne. Mais vous l’évitez comment, vous? Vous recrutez des bataillons de Bisounours? Vous tendez l’autre joue et le derrière en prime? D’ailleurs, avec le palmarès que nous affichons, nous autres Européens et Amerloques, il nous appartiendrait plutôt de fermer nos gueules et de laisser l’affreux Ex-Soviétique régler nos problèmes avec une efficacité jamais plus constatée depuis Joseph Staline. Quand on a écrabouillé sous des déluges de bombes au phosphore les villes de nos amis Allemands, quand on a volatilisé sous le feu nucléaire les malheureux innocents d’Iroshima et de Nagasaki, quand on a nettoyé au napalm les forêts vietnamiennes en se foutant pas mal des pôv Niakoués qui s’y réfugiaient, on devrait avoir la décence de la mettre en veilleuse sur les quelques cinq-cents victimes civiles du siège d’Alep. Combattre des djihadistes pour qui tous les moyens sont bons, spécialement la technique du bouclier-humain, suppose des « dégâts collatéraux » impossibles à éviter… les « conseillers » U.S. d’Irak, dont les drones bombardent au petit bonheur la chance, le savent mieux que personne. Seulement eux: « oups, cent morts! Scusez nous on s’est gourés » et l’affaire est pliée, les médias passent à autre chose, Bachar El Assad de préférence.

Alors, on pourra raconter ce qu’on voudra, moi je reste persuadé que la seule conduite raisonnable à tenir c’est celle des Russes. Les soi-disant « rebelles modérés » qui combattent en Syrie au côté de l’État-Islamique ressortissent comme ce dernier à la catégorie des moudjahidins sunnites. Tout ce petit monde lutte pour l’instauration du Califat Universel en passant par l’élimination des Chrétiens, des Chiites, des Kurdes, des Yasidis et en visant la conquête de l’Occident à commencer par celle de l’Europe de l’Ouest déjà pas mal engagée. Avec nos millions de Muz chaque jour un peu plus visibles, chaque jour un peu plus revendicatifs, nous autres Franchouilles devrions nous montrer encore plus attentifs que n’importe quels autres à tenter d’enrayer le processus et donc à nous rapprocher de celui qui, à peu près tout seul, mène notre combat: le boss du Kremlin. Bien sûr, ce mec apparaît profondément antipathique, limite vulgaire, tout le contraire du Germanopratin ou du Bobo New-Yorkais. Bien sûr l’endoffé récupère la Crimée par la force, au mépris du droit international. Bien sûr l’empaffé défend bec et ongles ses compatriotes du Donbass égarés dans une Ukraine quelque peu hostile. Bien sûr! Sans compter les procédés pour le moins douteux utilisés afin de coller des bâtons dans les roues à Dame Hillary (jaune) par l’opportune révélation des petites affaires foireuses qu’elle dissimulait en loucedé, l’air de rien. Ce salopard-là, avec l’aide de ses hackers de choc, Fancy Bear et Cosy Bear, aurait favorisé l’élection du camarade Donald, dites-donc! Vous vous rendez compte! Et en révélant la vérité, qui plus est! Alors ou allons nous si en démocratie on ne peut plus planquer la merde au chat sous le tapis, je vous le demande. Tout retourné il en était, le brave Obama, qu’un sale facho ruskoff viennent foutre la vérole dans ses élections à lui! Alors du coup, pour son dernier discours (ouf!) il lui en a collé un sacré paquet au Vlady, criminel de guerre, tout le bordel… surtout qu’avec Trump ça va changer de musique chez l’Oncle Sam (fait ch…), et ça, en termes de gravité, c’est autre chose qu’Alep et ses atrocités télévisées, foi de Barack-Hussein!

En même temps on se trouve bien obligé de reconnaître sa suprématie, à l’ours mal léché de Moscou. Par exemple, Forbes -ça vaut ce que ça vaut mais tout de même- vient de le consacrer « personne la plus puissante du monde » pour la quatrième année consécutive. Sans compter que dans ledit classement Trump arrive juste derrière en éjectant proprement la mère Angela d’une seconde position fermement tenue jusqu’à ce qu’elle s’avise, la gourde, d’ouvrir tout grand les bras aux « réfugiés ». Autrement dit, le pouvoir semble bien désormais se retrouver entre les mains des nauséabonds: les deux personnages les plus détestés de toute la sphère mediatico-bien-pensante occidentale concentrent entre leur sales pattes l’essentiel de la puissance! Et comme le premier a donné un petit coup de pouce au second, ils s’entendront comme larrons en foire, voire même comme darons enfoirés, afin de gérer à leur idée les affaires de la planète. La seule nomination aux Affaires Étrangères U.S. de Rex Tillerson, PDG d’Exxon-Mobil et copain comme cochon avec Vladimir, en dit long sur l’harmonie qui règnera bientôt entre nos deux maîtres de l’Univers. Je ne voudrais pas en tirer de conclusions hâtives mais quelque chose me laisse présager pleurs et grincements de dents dans les salles de rédaction…peut être même ira-t-on jusqu’aux révisions déchirantes, qui sait, pour peu que les deux zigotos viennent à montrer les dents…

Coup de pot quasiment historique, les deux prétendants sérieux au trône élyséen, Fion et Marine, n’ont jamais caché leur inclination pour l’ancien du KGB et se disent prêts à bosser avec lui sans état d’âme. Bien sûr la seconde a pris ouvertement parti pour Trump, le premier s’en gardant bien pour le moment, mais l’essentiel, par les temps qui courent, consiste à se rapprocher de la Russie et à faire cause commune avec elle contre l’hégémonisme musulman. Reste à espérer que le probable futur Président de notre Répupu se montre assez costaud pour résister à toutes les pressions et assez malin pour tirer les marrons du feu… Ne croyant pas une seconde aux chances de dame Le Pen en Mai 2017, je ne vous cacherai pas le degré très modéré de ma crédulité à cet égard. On peut éventuellement pardonner… mais oublier… (cf. http://onefoutus.over-blog.fr/article-youpi-on-fait-payer-les-riches-82456203.html ).

Ne nous faisons donc pas trop d’illusions. Par exemple quand on voit le camarade Chartier, « conseiller spécial » du successeur présomptif de Hollandouille, commencer à revenir sur les engagements d’une campagne achevée depuis une petite semaine, il y a tout lieu de s’inquiéter. D’abord en raison du manque de réflexion du candidat, lequel n’avait aucun besoin, pour se faire choisir par un électorat vieux et conservateur, d’aller s’en prendre à la Sécu. On ne touche pas à la Sécu, ou alors un tout petit peu, par décret et au mois d’Août, comme Balladur pour les retraites. Et ensuite parce qu’un engagement de campagne, fût-il imprudent et mal calculé, c’est un contrat passé avec les couillons qui ont déboursé deux Euros pour vous désigner. Ces choses-là ne se rayent pas d’un simple coup de micro de « conseiller spécial » à tronche de sacristain hépatique. Il commence plutôt mal, Fion et le pire c’est qu’il n’a même pas commencé; qu’est-ce que ce sera lorsqu’il se retrouvera avec les Syndicats sur le dos, les lycéens dans la rue et les médias accrochés à ses basques comme des cohortes de poux sous les bérets de la même origine!
Non, vraiment, voyez vous, ce n’est pas encore cette fois que je vous ferai le coup de l’optimisme béat… Mais ça va mieux quand même: Obama va se barrer, Trump sera élu demain, Alep est en train de tomber et Dimanche prochain nous mettrons le petit Jésus dans la crèche, tant pis si ça emmerde les laïcards et autres dhimmis de tout poil! Tant mieux, je dirais, même, c’est un prêté pour un rendu, avec ce que ces olibrius nous font subir à longueur de temps!

 

Alors, mes chers amis, mes bien chers frères, mes bien chères sœurs (comme le boogie d’Eddy) préparez bien Noël, ne craquez tout de même pas trop de pognon…quoique si le cœur vous en dit nul ne saurait dûment vous en blâmer. Et, pour ceux qui croient au Ciel, n’oubliez pas de prier pour nous à la Messe de Minuit, ça ne fait de mal à personne… et puis on ne sait jamais…
Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

 
 

http://reseauinternational.net/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article