Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBliqueDesCumulardsVentrusGrosQ

Un autre en pire !

30 Janvier 2017 , Rédigé par S. Sellami

Qu'est-ce qu'on appelle : Système ?
Ce n'est pas un thème mais l'anathème.
Ce n'est pas un problème mais le cœur du problème.
Ce n'est pas un artifice mais le vice suprême.
Pour en finir, on est passé de l'indéfini au défini : on ne dit pas "un système" mais LE système pour dire que c'est définitif. Je vais à mon tour oser, poser ou déposer une définition :
Le système est une courroie de transmission entre le pouvoir, l'argent et l'information qui prive les gens de toute liberté d'action ou de réaction.
La mécanique est fort bien huilée, on y participe même quand on refuse d'y participer... comme si on était sous perfusion.
On sait où est le poison mais on ne peut empêcher sa diffusion. Sa PROFUSION...
Et le système ne fait que récolter ce qu'il sème : la CONFUSION.
La confusion dans les esprits, y compris dans les esprits qui se refusent à lui : chez les opposants, les résistants ou même les dissidents.
Ce qui sous-entend, y compris pour les malentendants ou les non-voyants, qu'aucune politique n'est à l'abri de cette gangrène.
On ne peut espérer mettre fin à ce calcul sans se sentir ridicule. On n'avance pas, on recule.
Les idiots utiles ont cru voir ou percevoir une lueur d'espoir dans les yeux de l’anti-système. En désespoir de cause, ils ont opté pour la logique du pire, rien que pour se débarrasser de l'empire de ceux qu'on ne peut plus sentir.
Leur suffrage ne choisit plus le meilleur mais le moins pire.
État d'urgence, quasiment planétaire : qui ne vise qu'à empêcher le mal de se répandre : la corruption à tous les étages. L’anti-système nous évite cette mort subite.
Hier la mère au Royaume-Uni, aujourd'hui le père aux États-Unis et demain la fille, ici, à Paris.
L'ère promise est elle enfin permise ? On parle déjà en plein hiver d'un printemps pour l'occident.
On dirait ou on dira que les peuples montent tous à l'assaut de leur ciel artificiel pour reconquérir leur identité essentielle et défendre leurs intérêts substantiels.
L’anti-système semble être la solution de tous les problèmes de santé, d'intégrité, d'identité... l'éclipse du soleil irréel.
Avec ma liberté retrouvée je vais devoir réécrire mon histoire sans être contrainte et forcée par les hommes de pouvoir.
L'air est déjà plus léger, j'en profite pour m'interroger avant de me jeter dans les bras des nouveaux-venus :
Qu'est-ce que l’anti-système ? Qu'est-ce qu'un anti-système qui est venu à bout du système ?
Je cherche à identifier "les sauveurs"... parce que je me méfie de l'heure, de mon cœur... et des leurres.
Et je me dis que l’anti-système n'est peut-être pas la promesse d'une aube qui sauve mais l'adresse d'un autre système encore plus crépusculaire ?
L'ennemi de mon ennemi n'est peut être pas mon ami... il peut être même mon pire ennemi...
Un autre empire ?
Un autre en pire !

https://www.lejournaldepersonne.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article