Une attaque "préemptive" contre la Résistance?

Publié le par S. Sellami

L'armée israélienne, toujours belliqueuse, tire des mortiers contre la Syrie en soutien aux terroristes takfiristes au Golan©Al Alam

L'armée israélienne, toujours belliqueuse, tire des mortiers contre la Syrie en soutien aux terroristes takfiristes au Golan©Al Alam

Le régime israélien s'apprêterait à lancer une guerre préemptive contre la Résistance libanaise.  

Depuis le début de la guerre contre la Syrie, Israël ne cessait de compter sur l'érosion de la force et de la puissance combative du Hezbollah. Des dizaines de raids israéliens menés contre l'armée syrienne et ses alliés de la Résistance sont allés eux aussi dans ce sens. 

Selon les autorités de Damas, l'un des principaux motifs de la guerre lancée contre le pouvoir syrien aura été l'attachement de ce dernier d'abord à la cause palestinienne ensuite à son soutien à la Résistance libanaise. Alep est désormais définitivement perdu pour l'axe Israël/USA/Turquie/Régimes arabe. Des milliers de combattants de la Résistance pourraient donc s'orienter vers le sud de la Syrie où Israël continue à combattre le pouvoir syrien par des terroristes takfiristes interposés. La reprise d'Alep par les forces syriennes et leurs alliés revient à ce que les experts militaires israéliens ont qualifié ces derniers jours de "catastrophe", soit cet effet domino qui irait provoquer la disparition des groupes terroristes les uns après les autres. Dans ce contexte, Israël va-t-il s'engager directement dans la guerre contre la Syrie? Enverra-t-il ses avions à la "chasse des combattants du Hezbollah en Syrie? Ou alors, va-t-il lancer une attaque préemptive  contre le Hezbollah" dans le sud du Liban? 

En dépit de nombreuses analyses où les israéliens affirment ne pas voir la nécessité d'ouvrir un front de combat direct contre le Hezbollah, le facteur Alep pourrait changer la donne. A preuve, un haut officier israélien, cité par Defense News, affirme qu'Israël est "sur le point de se préparer à lancer une frappe préemptive  contre le Hezbollah" ! 

" Nos unités s'apprêtent à lancer une offensive d'envergure contre le Hezbollah puisque ce dernier représente en 2017 la "menace classique numéro un" contre Israël", dit cet officier israélien de haut rang qui poursuit : " vient en second lieu, l'Iran qui constitue pour Israël la menace numéro deux". 

La fin prévisible des groupes terroristes en Syrie équivaut pour Israël à avoir le Hezbollah à sa porte. Cependant le secrétaire général du Hezbollah a affirmé à plus d'une reprise que ce ne serait pas lui qui déclencherait la guerre. 

Des dizaines de raids aériens israéliens ont eu lieu alors que la Résistance a annoncé qu'elle se réserverait le droit de riposte et qu'aucune partie, fût-ce russe ou iranienne, ne pourrait le dissuader de répondre aux agressions israéliennes. Haïfa, port stratégique qui contient les plus grands réservoirs d'ammoniac d'Israël est une cible potentielle des missiles du Hezbollah si Israël attaquait le Liban. 

http://www.presstv.ir/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article