Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Le Titanic Fillon éventré deux fois !

8 Février 2017 , Rédigé par S. Sellami

Pour François Fillon, son avenir politique est maintenant définitivement bouché. Nonobstant le plan juridique, sur le plan éthique et moral, il est électoralement grillé. Mais pourquoi « définitivement bouché » ? Parce qu’il a entraîné toute la droite (et une grande partie du centre) avec lui, dans sa défense ridicule. Lui et son équipe ont commis une énorme erreur tactique consistant à ne pas réagir comme il le fallait immédiatement, à temps, et surtout, à ne pas reconnaître et à ne pas même tenter d’expliquer cette « faute morale non juridique » (par exemple, une faute qui aurait été consécutive à une nécessité de financer ses futures campagnes… et non pas son château). Son système bancal de défense qu’il s’est entêté d’imposer allait complètement à contre-sens de l’attente du public et a mortellement plombé la campagne 2017.

Paradoxalement, un élément positif a émergé de ce naufrage catastrophique : Cela a permis de cibler et de purger les parlementaires tolérant un peu trop les immoralités budgétaires. Tous virés !

François Fillon avait centré sa campagne sur plus d’éthique, plus de morale, moins d’enrichissement personnel, moins de gaspillage des deniers publics, meilleure gestion, etc. Mais ces emplois pour sa femmes et ses enfants étaient non seulement accusés d’être fictifs, mais AUSSI… scandaleusement surpayés (en fait, un deuxième scandale en sus du côté fictif). Les Républicains n’ont pas tenu assez compte de ce dernier point vis-à-vis de l’électorat de smicards, petits retraités ou chômeurs. Les signaux d’alarme répétés venant des militants de base directement confrontés à la colère des citoyens n’ont pas été entendus. Les parlementaires n’ont pas compris que pour le grand public, un défenseur de Fillon ne pouvait plus qu’être un autre tartuffe, un autre politicien hypocrite qui s’empiffre ou rêve de s’empiffrer tout autant avec l’argent des contribuables. Ils se sont tous engouffrés en masse et avec une discipline absurde dans cette défense aveugle, maladroite, suicidaire et par voie de conséquence, dans un immense piège électoral fatal. Ce n’est donc pas uniquement François Fillon qui a été aspiré dans le tourbillon de la défaite, mais bien la quasi-totalité des parlementaires ayant défendu l’indéfendable. Ils le feront payer très cher à Fillon pendant des décennies.

Antérieurement à l’explosion de l’affaire dite « Pénélope Fillon », j’avais déjà annoncé un nauffrage de type « Titanic » lors de ma lettre ouverte du 10 Janvier 2017 adressée via l’aile gauche du Parti Radical Socialiste et via Agoravox. Mais cette analyse reposait sur les seules failles de son programme. J’avais réclamé un correctif via convocation de colloques ou Congrès (convocation dans un délai de trois semaines, sous peine de futures « chaussettes électorales » mises en charpies par les « bouledogues de la République »). Analyse confirmée par la poursuite de l’effondrement des sondages (8% en moins en 15 jours) et par le retrait d’une partie du programme controversé.

Le délai de 3 semaines ? : Largement dépassé ! Les colloques thématiques (supposées réveiller la campagne électorale, mobiliser les médias et rassembler les militants) n’ont pas vu le jour. Sont ensuite édités 4 millions de tracts défendant l’honneur de l’ex Premier Ministre. Pathétique. Cette paresse intellectuelle et politique a forgé son cercueil électoral.

Fillon n’était déjà pas trop à l’écoute des français lorsqu’il était Premier Ministre pendant cinq ans (jusqu’à l’échec électoral de 2012). Ensuite, il n’a pas été non plus à l’écoute des courants internes à l'UMP. Il en avait même exigé leurs disparitions lors de son combat (également perdu) pour la direction du parti. (Un parti censé représenté les sensibilités de la droite ET du centre !). Les courants condamnés à disparaitre se sont alors vengés en soutenant Copé, envoyant un « bras d’honneur surprise à ce châtelain fou ». Dommage que la raison précise de son échec ait été peu relayée par les médias (trompés par des sondages le donnant aussi à l'époque largement gagnant).

L’autisme politique têtu s’étant ajouté à un spectaculaire autisme éthique, Fillon perdait de facto son statut de rassembleur des droites parlementaires ET des centres.

 

A l’avenir, en dehors de "chaussettes électorales" éventuellement réduites en charpies par des électeurs énervés, comment obtenir plus rapidement l’écoute des élites politiques de droite et de gauche entachées d’autisme et d’échecs depuis plus de 30 ans ? Comment éviter toutes ces pertes de temps et gabegies qui font la honte de notre système politique à bout de souffle ? Comment éviter que l’incompétence de nos politiciens ne génère une révolte violente (violence qui ne peuvent que profiter aux sulfureuses aventures extrêmes) ?

Avec qui poursuivre nos sempiternelles tentatives de dialogue ? Après toutes ces années perdues, quel candidat, quel parti acceptera ENFIN de reprendre les propositions de l’ACTION CITOYENNE ? Notamment ces 5 points relativement consensuels ci dessous :

1) Réforme bancaire et du crédit

dont taxe sur les flux strictement spéculatifs et interdiction des taux variables abusifs (un honteux scandale financier qui demeure et plombe notamment 8.000 communes, malgré deux décisions de justice et l’arrêt du Conseil Constitutionnel du 29 décembre 2013 => voir article précédent sur Agoravox).

2) Une santé gratuite pour tous coûtant moins cher que l’actuel injuste système paperassier

via carte à puce personnelle contrôlée et ticket modérateur variable en fonction des attitudes à risques (une puce limitant enfin les gaspillages, les conflits médicamentaux toxiques, les surmédicamentations et les trafics de médicaments)

3) Plan national d’insertion sociale des exclus (tant sur le plan logement qu‘éducatif, formatif, médical et social)

4) Représentation des usagers dans l’administration (pour limiter enfin les trop nombreuses injustices impunies)

5) Aide massive à la création d’entreprises et d’emplois

Un programme qui n'a rien à voir avec les Partis Pro-PPPP : les Partis des Promesses bidons, du Pognon généralisé, de la Paresse institutionalisée et de la Piquouse gratos dans les actuelles et futures nombreuses salles de shoot gratuites... (le tout aux frais des contribuables restés en France, étouffant déjà aujourd'hui sous les taxes et les impôts).

AUCUN parti n’ayant repris nos cinq traditionnelles revendications (y compris Hamon, Mélenchon et toutes les "désunions de la gâche"), la masse des exclus, des "sans-dents" et des ̎"Bouledogues de la République" ne gagnerait-elle pas à être électoralement représentée au sein du Parlement ? Après tout, pourquoi laisser le monopole parlementaire à une élite ayant échoué ? En attendant d’éventuels hypothétiques strapontins électoraux bien difficiles à obtenir sans moyens, comment pouvons-nous limiter les futures explosions sociales ? 

Ne serait-il pas possible d’envisager une "soupape de sécurité parlementaire" en incitant les futurs élus à recruter un tiers de leurs attachés parlementaires au sein de suppléants (ou sympathisants) volontaires pour contrôler l’application des réformes de l’ACTION CITOYENNE ? Au moins, déjà, avec ou sans dents, bien ou mal rémunérés, ces attachés parlementaires contractuels seraient de facto automatiquement non fictifs ! 

Conclusion, si une rageuse colère vous a contaminé et si vous préférez l’action politique citoyenne à l’action violente (la violence étant fatalement toxique), envoyez-leur dès maintenant votre CV. Je montre moi-même l’exemple en leur envoyant le mien. Pourquoi pas ? Il faut bien trouver le moyen de sortir le pays de cette impuissance. Proposez leur d‘échafauder cette innovante soupape de sureté à base de contrôles et de créativités pour une meilleure efficacité du futur Parlement. Et si vous n’obtenez pas de réponse suffisamment respectueuse, dans ce cas là, regroupez-vous et présentez-vous directement contre eux. En raison de l‘éclatement politique actuel et à cause des menaçantes nombreuses triangulaires en vue, vos 1 à 3% de voix et vos hurtiquantes campagnes vont générer une "bien meilleure écoute" qu‘autrefois. 

Des idées et des propositions pour donner plus d’oxygène et un second souffle salvateur au Parlement ? A vos plumes ! A tous les "bouledogues de la République" et aux futures "corsaires du renouveau parlementaire", je souhaite bon courage, fructueux débats et efficacité d'action.

par REMY Ronald 
mercredi 8 février 2017

http://www.agoravox.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article