Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Rapatriement de crânes de combattants algériens conservés à Paris:La France attend la demande officielle de l’Algérie

22 Février 2017 , Rédigé par S. Sellami

La France et l’Algérie coopèrent dans un « climat de confiance » pour la restitution des crânes de combattants algériens conservés à Paris, a annoncé vendredi le ministère français des Affaires étrangères. Les autorités françaises et algériennes échangent depuis plusieurs mois sur la restitution des restes des combattants tués lors de l’expédition française en Algérie en 1830, conservés aujourd’hui au Musée de l’Homme à Paris, a déclaré
à Anadolu, Romain Nadal, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors du point de presse hebdomadaire du Quai d’Orsay.
Les deux pays entretiennent désormais un « dialogue étroit » et travaillent dans un « climat de confiance », sur toutes les questions de mémoire, dont la restitution d’une cinquantaine de crânes, conservés aujourd’hui dans des armoires métalliques sans être exposés au public. La France attend pourtant la demande officielle de l’Algérie sur ce sujet, qui doit déclencher par la suite la procédure législative, a tenu à souligner le porte-parole, évoquant la loi du 18 mai 2010 sur la restitution. Cette loi « visant à autoriser la restitution par la France des têtes maories à la Nouvelle-Zélande et relative à la gestion des collections » établit la procédure de la restitution des biens à l’étranger, suite à leur déclassement du patrimoine français. La commission scientifique nationale (française) des collections devra donc intervenir dans le processus et remettre au Parlement son avis sur le déclassement et la cession des biens. Le Musée de l’Homme devra également intervenir dans le processus de restitution, a précisé le porte-parole. L’affaire des crânes des combattants
algériens a connu un nouvel intérêt suite à sa récente médiatisation en France. Une pétition lancée en ligne par Brahim Senouci, maître de conférences algérien
à l’Université de Cergy-Pontoise, demande le rapatriement de ces crânes « pour recevoir une digne sépulture » dans leur pays. Signée par 29 000 personnes, elle identifie même à qui appartiennent ces crânes, une information que la France refuse de confirmer à l’heure actuelle

http://www.algerieconfluences.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article