Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

La généalogie de l’Amour

9 Avril 2017 , Rédigé par S. Sellami

Puis-je me permettre une petite impertinence de mélomane ou de mégalomane ?

 

Si on m'offrait "cette chance", je rendrais le chant de la Diva égyptienne accessible à toute la France.

J'écrirais sa vie pour éclairer la nôtre, sur la poésie qui constitue l'horizon indépassable pour nous autres misérables.

Et dire que nous ne pouvons nous orienter dans la vie sans avoir quelque point d'appui... sans faire de rapprochement entre ELLE et LUI.

Elle, c'est Oum Kalthoum. Lui, c'est l'Amour.

À travers ses chansons, ses soupirs infinis, j'ai découvert la généalogie de l'Amour...

Amour que nous avons reçu et déçu...amour qui nous a mordu sans nous avoir prévenu... nous l'avons tous plus ou moins vécu. Nous y avons cru.

Nous l'avons voulu éperdument... mais nous l'avons perdu... parce que nous sommes mal fichus.

Oum Kalthoum le chante et moi, je le raconte.

À travers elle j'ai lu l'Amour absolu : cet être qu'elle aime, elle ne peut vivre sans lui... mais elle ne peut vivre avec lui... non plus...

C'est un puits sans fond. Ou elle le fuit ou il la fuit... Et cette fuite est sans suite.

Une paix qu'elle ne peut rattraper.

Le chant d'Oum Kalthoum nous désenchante et nous ré-enchante en même temps que l'amour :

celui que nous avons raté, nous ne pouvons que le chanter... en faire une chanson... pour  supporter notre échec ou accepter notre insuccès.

"Fat Al Myad" : c'est le titre de l'une de ses chansons : qui signifie littéralement : Nous avons raté le rendez-vous

ELLE est arrivée trop tôt. IL est arrivé trop tard.

Trop tôt pour faire l'histoire... Trop tard pour refaire l'histoire...

Ce n'est pas une caricature, car cette rature est son seul titre de gloire... à savoir que les êtres ne s'emboitent pas les uns dans les autres,

c'est ou trop petit ou trop grand...

Un + un : ça fera toujours deux...

Séparation sans réparation possible. Diable ! C'est... irrémédiable.

Quand on ne se ment pas, on réalise que la vie nous ment lorsqu'elle nie ce déchirement par rapport à autrui, par rapport à la patrie, par rapport à l'infini... On sait qu'on ne peut combler le fossé.

Sans faire le pitre, je propose à mon éditeur, Oum Kalthoum en 10 chapitres, en 10 chansons cultes pour les incultes afin de venir à bout de nos craintes et tremblements actuels avec une réelle "généalogie de l'Amour", qui n'est pas plus son histoire que la nôtre.

La généalogie de l'Amour Nous avons raté le rendez-vous ! #OumKalthoum

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article