Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Syrie : La divine Tragédie

La mauvaise santé politique est souvent compensée par la bonne santé éthique. Et la réciproque est vraie. Les malpropres prétendent à l'efficacité et les inefficaces à la propreté.

 

Conclusion : politique et morale ne vont pas de pair. Quand l'une est sur le terrain, l'autre reste au vestiaire.

 

D'abord les faits :

  • Le leader syrien a fait usage d'armes chimiques contre sa propre population. (ça reste à prouver)
  • L'opinion internationale s'émeut et condamne à l'unanimité cette barbarie. (c'est éprouvé)
  • Trump frappe la Syrie d'une manière unilatérale et fait courir au monde le risque d'une escalade de la violence à l'échelle planétaire. (c'est réprouvé)

 

Ces faits comportent trois étonnants forfaits qui s'apparentent à des énigmes sans solution possible.

 

La première énigme :

Qu'est-ce qui a pris à Assad de recourir à la chimie alors qu'il n'était pas loin de la fin du conflit, grâce à l'aide conjuguée de l'Iran et de la Russie ?

 

La deuxième énigme :

Qu'est-ce qui a pris à Poutine de continuer de prendre la défense d'un allié fou à lier qui vient de faire preuve d'inconséquence en franchissant la ligne rouge ?

 

La troisième énigme :

Qu'est-ce qui a pris à Trump de se prendre pour le gendarme du monde et de réveiller la vieille hostilité entre l'Est et l'Ouest ?

 

Pas de thèses, mais des hypothèses :

 

L'hypothèse la moins probable :

C'est de prétendre qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. Que ce sont trois pervers narcissiques qui sont prêts à tout pour asseoir leur pouvoir.

L'hypothèse probable :

C'est de prétendre que celui qui a mis le feu aux poudres a été téléguidé par une puissance occulte pour faire exploser toute la région. On peut tous deviner qui c'est.

L'hypothèse la plus probable :

C'est qu'il y a un pôle politico-financier qui ne voulait pas d'une convergence d'intérêts entre ces trois entités et qu'il vient de la compromettre en sous main à la suite de ce triple forfait.

 

Qu'en résulte-t-il ?

Les conséquences les plus redoutables sont redoutées.

Car si cela ne fait aucun doute que chacun des protagonistes a agi ou réagi selon son point de vue, l'issue fatale, aucun des trois ne l'aurait voulue,

ni Bachar, ni Donald, ni Vladimir...

Leur sort est du même ressort qu'une tragédie :

Où les acteurs font exactement ce qu'il faut pour que le drame soit irréversible...

comme s'ils étaient les jouets du destin.

 

Mais il est tout aussi vraisemblable qu'il s'agisse d'une comédie.

D'une divine comédie qui veut nous faire croire à une passe à trois entre un débile, un versatile et un habile.

Mais dans quel but et pour quelle fin ?

Liquider Al Assad, ridiculiser Trump et diaboliser Poutine avec la bénédiction de l'opinion internationale...

 

Lorsqu'il y a autant d'inepties dans l'air, il y a forcément une intelligence derrière !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article