Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

LETTRE OUVERTE À MR LE MINISTRE DE LA SANTÉ

10 Août 2017 , Rédigé par S. Sellami

Je suis le Dr Salah Eddine LAALAOUI, pédiatre en retraite.
L’heure est grave, mais vous le saviez déjà, depuis les années 80, quand on en débattait quand vous étiez notre externe et notre interne, vous et le Dr HABBAZ, votre ami de toujours. Je garde un excellent souvenir de votre groupe. On s’est revu après assez souvent, avec toujours autant d’estime et de respect.
Je me souviens entre autres débats, de celui qui concernait les médecins qui partaient à l’étranger. Je pensais que c’était une erreur, quand il s’agissait de partir pour de bon. Vous n’étiez pas tellement d’accord avec moi.
Aujourd’hui, je ne suis plus pédiatre. Je suis gynéco-obstétricien, sage-femme (ou sage-homme !). Je fais partie du personnel soignant… que l’on malmène sans avoir les éléments de l’enquête en cours concernant l’évènement malheureux de Djelfa… que l’on salit de tous les bords : journalistes, avocats, et même une partie de la population.

Notre confrère gynéco-obstétricienne était en arrêt de travail. Peut-être juge-t-on un faux arrêt de travail ? Mais alors, que prévoit la loi ? En dehors de cet élément, et si j’ai bien compris, elle est la seule gynéco-obstétricienne du coin. Quand elle était présente, elle devait être donc de garde, 24 h/24, ou presque, pendant des mois ! Personne n’a tiqué sur ce point, ou éprouvé ne serait-ce qu’un peu d’empathie. C’est le cas de centaines de médecins et de para-médicaux. Ah, oui, il y a les cubains ! Je vais vous rapporter le cas d’une gynéco-obstétricienne (peu importe l’endroit) qui faisait son service civil au fin fond du sud. Elle était seule algérienne, avec un cubain. Elle était avec ses enfants en bas âge ! De garde presque 24h/24 comme je l’ai expliqué (les malades et l’administration s’adressaient plus souvent à elle qu’à son confrère), elle a pu un jour enfin programmer un congé, qu’elle est venue passer chez elle à Alger. Au bout de quelques jours, le médecin cubain a décidé de partir en congé (et comment !). Le directeur de l’hôpital l’a convoqué, et elle a dû arrêter son congé, pour refaire cette fois-ci des gardes 24h/24. Elle a terminé son service civil. Elle a décidé de rester en Algérie, comme beaucoup d’autres, malgré les injustices et les CALOMNIES ! Mais si elle veut fuir cette atmosphère pour aller à l’étranger, je la comprendrais tout à fait. Cette histoire lui a fait comprendre qu’elle aurait pu se retrouver …. EN PRISON !!!
J’ai écrit cette lettre pour vous dire que finalement, c’est vous qui aviez raison il y a 30 ans.

Pr Salah-Eddine Laalaoui.
Pédiatre. Retraité.

http://lequotidienalgerie.org/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article