Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Saïd dément la colère du président contre Tebboune : ” mon frère croit que c’est toujours Sellal le 1er ministre”

10 Août 2017 , Rédigé par S. Sellami

said-bouteflika

POLITIQUE

Saïd dément la colère du président contre Tebboune : ” mon frère croit que c’est toujours Sellal le 1er ministre”

  • C’est la grosse polémique de cet été. Le président de la République est il furieux contre son premier ministre ? toute l’Algérie est en train de débattre du sujet depuis plusieurs jours et cela divise vraiment.

Tout a commencé depuis la nomination d’Abdelmadjid Tebboune au poste de 1er ministre après le limogeage (sans) surprise d’Abdelmalek Sellal. Dès son installation au palais de rue du Dr. Saadane, Tebboune a commencé à attirer l’attention de par son activisme inhabituel et ses sorties terrain et médiatiques pour se mettre au travail très rapidement.

Et justement, l’une des actions qu’il a engagées à son arrivée consistait à concrétiser la séparation entre le monde de l’argent et des affaires et celui de la politique. Il a ainsi mis subitement de côté toute relation avec le patronat algérien et son patron, Ali Haddad, pourtant réputé très proche du pouvoir. Celui-ci n’a pas trop digéré le geste s’en est plaint auprès du frère du président et a même reçu le soutien du patron de l’UGTA. Résultats des courses, lors des obsèques du défunt Rédha Malek, la caméra a immortalisé des moments de complicité entre Said Bouteflika, Haddad et Sidi-Said, tandis que Tebboune apparaissait isolé.

Et pour envenimer les choses, le 1er ministre est parti récemment en vacances en France et a rencontré de manière informelle le 1er ministre français. L’info n’a pas été diffusée officiellement, mais plusieurs médias l’ont confirmée. De là, toute une autre rumeur est née, à savoir, celle que le président est totalement mécontent de son 1er ministre, d’abord par son action et son programme, puis, par sa sortie envers les hommes d’affaires et, enfin, sa rencontre informelle avec le 1er ministre français. De ce fait, les médias ont relayé une info selon laquelle, le président de la République aurait passé un savon à son 1er ministre et l’aurait prévenu d’un limogeage imminent. Sans aucune confirmation officielle ou officieuse, ni démenti, les rumeurs sont allées bon train pendant quelques jours. Sauf que El-Manchar a pu recueillir les confidences d’un homme du pouvoir et, en l’occurrence, de Said Bouteflika, au sujet de cette affaire.

Said Bouteflika nous a confirmé hier par texto que la polémique sur la colère du président envers Tebboune n’a aucun lieu d’être et est totalement infondée pour une raison simple, à savoir, que le président de la République n’est même pas au courant de la nomination de Tebboune au poste de 1er ministre et qu’il croit toujours que Sellal est à ce poste depuis sa nomination. Selon Said, il y a certaines choses qu’il est préférable que notre président, dans son état actuel, ne sache pas. « Et c’est pour le bien du pays » , conclut-il.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article