Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Redha Malek avait caché la vérité sur l’assassinat d’Abane Ramdane

30 Juillet 2017 , Rédigé par S. Sellami

Redha Malek Tamurt

ALGÉRIE (Tamurt) – L’ancien journaliste et rédacteur en chef du journal El Moudjahid, Redha Malek, également porte parole de la délégation algérienne lors des accords d’Evian, vient de tirer sa révérence. Il était très proche du régime après 1962. Mais l’histoire retiendra qu’il a été l’auteur du plus grand mensonge de l’histoire algérienne qu’il a colportée dans le journal El Moudjahid sur l’assassinat d’Abane Ramdane.

Redha Malek avec Kaouthar et Karima Krim

Redha Malek avait porté à la Une d’une certaine édition de décembre 1957 qu’Abane Ramdhane a été « tué au champ d’honneur par l’armée Française ». Pourtant il savait bien qu’Abane avait été liquidé par Boussouf et Boumèdienne, avec la complicité de Krim Belkacem, à Titouane, au Maroc. Redha Malek n’a jamais cherché à rétablir la vérité depuis. Il a toujours assumé ce mensonge et n’a jamais également éprouvé le moindre regret. En quelque sorte, il était complice de l’assassinat de l’architecte de la révolution algérienne, Abane Ramdane. Ce dernier a été tué pour avoir adopté le principe de la primauté du civil sur le militaire et de l’intérieur sur l’extérieur lors du congrès de la Soummam, en 1956, organisé à Vgayet.

Un congrès qui a donné naissance à l’Etat Algérien. L’assassinat d’Abane, né à Azouza dans la commune de Larbaâ Nath Irathen, qui a organisé avec brio la guerre contre l’armée française, est du aussi à son origine kabyle. Pourtant Abane n’avait fait aucune référence à Tamazight lors de ce congrès.

Ravah Amokrane pour Tamurt

http://www.tamurt.info/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article