Rony Brauman : « Voir les Juifs de France manifester pour Israël est plus abject que les bombardements israéliens sur Gaza »

Publié le par S. Sellami

Rony Brauman : « Voir les Juifs de France manifester pour Israël est plus abject que les bombardements israéliens sur Gaza » Rony Brauman

L’ancien président de Médecins sans frontières (MSF), Rony Brauman, a dénoncé lundi une « présence envahissante » dans les médias des personnalités juives françaises pro-israéliennes.

« Pourquoi un propagandiste comme BHL est-il autant présent dans les médias ? », dénonce l’activiste anti-israélien dans un entretien accordé à l’Association France Palestine Solidarité (AFPS).

« Pour faire sauter le verrou, il faut d’abord avoir davantage d’individus qui s’expriment sur cette question. Davantage de protestation citoyenne, de pétitions, tant contre la politique d’Israël que contre la présence envahissante de ces personnalités dans les médias », poursuit-il.

L’ancien dirigeant de MSF va plus loin dans ces attaques contre la communauté juive organisée. « Le problème surgit lorsque, par exemple, on manifeste bruyamment son soutien politique à un Etat étranger en train de commettre un massacre », explique-t-il.

« J’ai en tête la manifestation de l’été 2014 en soutien à l’attaque de Gaza, organisée devant l’ambassade d’Israël, qui m’a particulièrement choqué. Notons que l’Union des Etudiants Juifs de France, syndicat étudiant qui se situe en principe à gauche, y avait appelé, signalant par là son légitimisme pro-israélien à toute épreuve. Cette manifestation est à mes yeux l’un des évènements les plus honteux que les institutions juives aient organisé. Voir ces gens, en plein Paris, crier leur soutien à la ratonnade de Gaza est particulièrement choquant. Ils m’ont fait penser à ces Israéliens qui s’installaient sur les hauteurs à la frontière de Gaza pour observer le carnage fait par leur armée. Moralement, je juge cela presque plus abject que de participer activement aux bombardements. Du moins, ce voyeurisme, cette pornographie politique revendiquée, n’est pas moins grave », accuse M. Brauman.

Fin mars déjà, l’activiste anti-israélien avait qualifié le sionisme de « projet commun » des sionistes et des nazis pour « débarrasser l’Europe de ses Juifs ».

Mi-janvier, le professeur à l’université de Manchester avait assimilé le port de la kippa à une « affiliation 

reseauinternational.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article